• [P4] J'écris une nouvelle scène d'un livre...

    Travail effectué à partir de Charlie et la chocolaterie (Roald Dahl)

     

    Scène 3

     

    Nos trois amis, Willy Wonka, Jean Menteur et son père ont déjà parcouru plusieurs salles.

    Ils sont maintenant dans la Salle des TroisVetPleuBon. Tous les personnages entrent au moment où la scène commence. Ils sont tous étonnés.

     

    Willy Wonka

    Nous voici dans la salle des Trois Vetpleubon.

     

    Jean Menteur

    Wow! Il pleut du chocolat. Pourquoi?

     

    Willy Wonka

    C'est pour faire pousser les bonbons et confectionner les robes.

     

    Jean Menteur

    C'est quoi ce bouton rouge en forme de nounours qui porte une robe?

    Willy Wonka

    Il ne faut surtout pas y toucher. Ca règle le fonctionnement de la pièce.

     

    Willy Wonka et le papa discutent ensemble. Pendant ce temps, Jean Menteur actionne le bouton. La pièce gronde et une des robes l'enveloppe avec surprise. Le Papa se précipite pour aider son fils. La pluie de chocolat se transforme en pluie de bonbons.

     

    Jean Menteur

    A l'aide! C'est quoi ce bouton! Je n'ai rien fait!

     

    Willy Wonka

    Je t'avais dit de ne pas y toucher!

     

    Papa

    Tu n'as encore donc rien écouté Jean!

     

    Jean Menteur

    Mais si j'ai écouté! Je ne mens jamais papa! Pourquoi cette robe rétrécit ? Au secours! Je ne sais presque plus respirer.

     

    Willy Wonka

    Ces robes réagissent aux mauvaises actions des humains.

     

    Jean Menteur

    Mais enlevez-moi cette robe!

     

    Papa

    Oui j'essaie!

     

    La pluie de bonbons s'intensifie. Un vent fort souffle. Jean Menteur se dirige vers la porte mais ne sait plus bouger dans sa robe et tombe par terre. Le chemin se transforme. Des trous se forment. Jean Menteur glisse dans un trou.

     

     

    Papa

    Où est passé mon fils?

     

    Willy Wonka

    Demandez aux Oompa-Loompas.

     

     

    Chanson des Oompa-Loompas: "Mentir c'est pas bien! Le mensonge ne mène à rien!"