• Le 5 octobre 2017, nous sommes partis visiter le Parlement européen. Nous avons pris le métro jusqu’à Schuman, puis nous avons marché. Arrivés au Parlement, nous sommes passés par les portiques de sécurité et nous fait connaissance avec notre guide, une Lituanienne. Pour commencer, nous nous sommes arrêtés devant une photo où se trouvaient tous les députés de l’Union européenne. […] (Julian)

     

    Moi, personnellement, je n’ai pas tant aimé cette visite, car il n’y a rien de passionnant. Nous avons écouté le guide, ou plutôt la guide lituanienne. On a appris que des animaux marins se faisaient tuer à cause de la saleté de la mer et de la pollution. On a vu que les robots devenaient de plus en plus nombreux qu’ils occupaient de nombreux métiers.[…] Le plus chouette, c’était lorsqu’on a vu l’hémicycle. Puis, en sortant, nous sommes passés devant le Lycée Emile Jacquemin pour regagner la station de métro. (Matisse)

     

    Nous sommes partis en transport en commun. Puis, nous nous sommes dirigés vers une partie ouverte aux visiteurs. Une guide nous a expliqué pourquoi les drapeaux étaient rangés dans un certain ordre : ils sont rangés par ordre alphabétique de la langue du pays. Donc, celui de la Belgique est en premier. Puis, elle nous a montré les débats en direct de Strasbourg. Et enfin, elle a montré l’hémicycle. Cette visite était très intéressante. (Justine)

     

    Pour moi, la visite du Parlement européen était instructive mais pas très passionnante malgré le bon guide. Nous n’avons pas pu tout visiter car le temps nous manquait. […] (Mikail)


  • Alors que la grisaille automnale fait son grand retour, la petite cour de récréation du Paradis retrouve des couleurs grâce à l'A.P.P.E. ...

    [Ecole] La cour retrouve des couleurs...

    [Ecole] La cour retrouve des couleurs...

    [Ecole] La cour retrouve des couleurs...

    [Ecole] La cour retrouve des couleurs...

     

    smile



  • Quelques élèves de 6e année primaire ont eu l'envie de partir en reportage au sein de leur école, de notre école.
    Voici quelques interviews issues de leurs premières aventures sur le thème des "travailleurs du P.D.E.".

     

    Interviews menées par Tasneim, Laurine, Ester et Fiona. 

    1.Les femmes de ménage :

     

    Quest-ce que ça fait de soccuper dautant d'élèves ? 

    Ça fait plaisir, on est comme des mamans.

    Pourquoi avez-vous choisi cette école  ?

    Cest la commune qui choisi pour nous

    Est-ce que le bruit vous dérange ou est-ce que vous êtes habituées ?

    Oui nous sommes habituées, mais cest quand même dérangeant.

    2. Les surveillants de l'accueil : Monsieur Frédéric

    Pourquoi avez-vous choisi cette école ?

    Parce que il y avait des places.

    Connaissez-vous le nom de tous les élèves ?

    Non, mais au cours de lannée, on les retient.

     

    3. Les professeurs :

     

    Madame Pirmez :

    Pourquoi avez-vous choisi cette école ?

    Parce quil y avait des places libres en 5e et 6e.

     

    Pourquoi en 5e et 6e ?

    Parce quau départ, je suis enseignante secondaire et je voulais enseigner dans lannée la plus proche de la secondaire.

     

    Madame Rozborski :

    Pourquoi avez-vous choisi cette école ?

    Surtout pour sa rigueur.

    Quand un élève fait une bêtise, que faites-vous ?

    Effet, j ai un système particulier: cest un grand panneau avec trois couleurs (vert,rouge, jaune) et quand ils parlent à la 2 remarque, je déplace leur étiquette dans le jaune puis le rouge.


  • Quelques photos de la matinée du 28 septembre passée à Sportcity. 


  • Vous pouvez vous procurer les Post-It de l'opération Cap48 à l'école!

    smile

    Petit historique...

    C’est le 23 septembre 1957 qu’un animateur radio, Jean-Claude Menessier, lance un appel aux auditeurs en faveur des personnes nécessiteuses. Les auditeurs devaient composer le numéro d’appel 48.81.00. En 1967, l’action de solidarité se structure en ASBL et prend le nom d’ «Opération de solidarité 48.81.00 ». Au fil des années, l’opération s’est dirigée principalement vers les personnes handicapées. Elle fut baptisée CAP48 en 2003 à l’occasion de l’année européenne de la personne handicapée. 

    CAP48 est un grand mouvement de mobilisation citoyenne insufflant un grand élan de solidarité. Au cœur de ce mouvement, on retrouve la mobilisation de nombreux bénévoles adhérant à différents principes ; une participation pleine et active à un monde plus solidaire, un engagement pour l’autre et une action qui dépasse l’intérêt de chacun.

    Les principaux objectifs de CAP48 

    Faire bouger la société

    L’action de CAP48 vise à placer les questions liées au handicap au cœur des préoccupations de notre société, qu’il soit physique, mental, sensoriel ou social. En partenariat étroit avec la RTBF, nous travaillons au jour le jour au changement des mentalités.

    La solidarité avec les personnes handicapées

    CAP48 veut insuffler un grand élan de solidarité se traduisant dans une récolte de fonds pour financer des projets portés par des asbl. Ces projets permettent de soutenir de nouvelles approches pédagogiques, l’amélioration des conditions de vie grâce à des investissements dans les bâtiments et favorisent la mobilité par le financement de nombreux véhicules.

    La solidarité avec les jeunes en difficulté d’insertion

    CAP48 finance également des projets dans le domaine de l’aide à la jeunesse pour soutenir les efforts d’insertion de jeunes en difficulté. De nombreuses émissions y sont consacrées sur les chaînes de la RTBF.

    Un engagement citoyen

    L’implication d’un réseau de plus de 10.000 bénévoles, de la RTBF, des entreprises partenaires ainsi que des pouvoirs publics fait de CAP48 un grand mouvement de mobilisation citoyenne pour construire un monde où chacun a sa chance !

    in: http://www.rtbf.be/cap48/qui-sommes-nous/


  • Début des activités du Club Loisirs: lundi octobre 2017

    [Club Loisir] 2017-2018


  • Ils ont prêté serment!

    Voici la première photo du Conseil communal des enfants...

    [Etterbeek] Conseil communal des Enfants 2017-2018

    yes





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique